Choisir les bon outils pour créer son jeu

Choisir les bons outils pour créer un jeu en ligne

Vous désirez créer un jeu en ligne ? Parfait ! Mais, disposez-vous des bons outils ?

Si vous pouvez très bien commencer par travailler sur votre projet à l’aide d’un papier et d’un crayon, il va de soit qu’ils ne sont pas suffisants pour la suite des évènements. Il vous faudra divers outils pour chacun des étapes de la création de votre jeu : phase de « pré-création », phase de développement et phase d’illustration/webdesign. Vous devrez également vous procurer des outils pour communiquer, aussi bien avec votre équipe (si vous faites ce projet à plusieurs) qu’avec vos futurs joueurs.

Choisir les bons outils pour créer son jeu, c’est vous permettre de travailler dans de bonnes conditions.

A noter que si vous travaillez en équipe, il est préférable que tout le monde utilise les mêmes outils afin d’éviter les problèmes de compatibilité.

 

 

La phase de pré-création

J’appelle « phase de pré-création » toute la phase qui précède le développement du site à proprement parler (développement php, conception du design, etc). Dans mon article « Créer un jeu en ligne de A à Z : les différentes étapes« , cela correspond aux étapes de 1 à 5.

Imagination du jeu / Premier tri
Pour imaginer le jeu et faire un premier tri, vous pouvez utiliser une feuille de papier (ou plutôt un cahier car vous aurez beaucoup d’informations, et le mieux c’est que tous vos écrits soient regroupés en un seul et même endroit) et un crayon. Vous pouvez également utiliser des outils de traitement de texte, comme Word ou OpenOffice.

Rédaction du cahier des charges
Bien que là encore un papier et un crayon peuvent suffirent, je vous recommande de le faire plutôt à l’aide d’un traitement de texte. D’une part, votre travail sera beaucoup plus propre (car pas de ratures, la possibilité de mettre en page facilement, d’ajouter des éléments à n’importe quel endroit, etc), mais aussi et surtout, car une version tapuscrite vous permettra de diffuser facilement votre cahier des charges. Ce sera particulièrement utile si vous travaillez en équipe.

Modèle Conceptuel de Données
Là encore, un papier/crayon peut convenir, mais encore une fois cela ne facilitera pas le travail en équipe. Et cela risque d’être bien moins clair. Vous pouvez utiliser un logiciel de traitement de texte ou de graphisme, mais je vous conseille l’utilisation de logiciels faits exprès pour cela : j’utilise personnellement SQLEditor. A noter que je travaille sous mac, donc je ne sais pas trop ce qu’il existe comme logiciels performants sous windows ou linux.

UML
Je n’ai pas encore utilisé d’outil pour l’UML, aussi je ne peux que vous relater ce que j’ai lu ailleurs. Il parait que Dia est un excellent outil pour cela. Personnellement, je me contente là d’un papier et d’un crayon, car j’avoue simplifier cette étape à son strict minimum.

 

Côté développement web

Pour développer un jeu en PHP, vous allez avoir besoin de plusieurs choses.

Tout d’abord, vous allez avoir besoin d’un éditeur. Je ne saurai que trop vous recommander l’utilisation de NetBeans, qui est pour moi le meilleur éditeur, surtout si l’on code en POO.
Mais il existe pléthore d’autres logiciels, en voici une petite liste non exhaustive (à noter qu’ils ne sont pas tous compatibles avec tous les OS) : Eclipe, TextMate, Notpadd++, PHP Edit, Komodo, JEdit… J’ai trouvé un tableau comparatif de certains éditeurs que je vous invite à consulter afin de vous aider à faire votre choix : tableau comparatif d’éditeurs PHP.

Ensuite, vous allez avoir besoin d’un serveur local afin que votre ordinateur puisse interpréter les codes php. Les plus connus sont bien sûr : MAMP (mac), WAMP (windows) et XAMP (linux). Ils permettent l’installation de LAMP sur votre ordinateur (LAMP = Linux Appache Mysql Php).
Il existe d’autres solutions, telles que EasyPHP, mais je vous conseille vivement de rester sur les premiers que je vous ai cité car ils sont constamment mis à jour.

En plus du serveur local, il vous faudra également disposer d’un serveur en ligne (hébergé par exemple chez OVH, Grandhi ou encore 1&1, je reviendrai sur l’hébergement de votre jeu dans un prochain article).

Vous aurez également besoin d’un logiciel FTP, qui vous permettra de transférer vos fichiers de votre ordinateur vers le serveur de votre site internet. Sans lui, vous ne pourrez rien mettre en ligne ! Là encore, il existe beaucoup de logiciels. J’utilise personnellement Transmit que je trouve tout simplement génial (attention, il coûte quelques euros), mais il existe également des solutions gratuites comme FileZilla.

De manière facultative, mais vivement recommandée, vous pouvez utiliser un système de versionning. Je reviendrai sur ce sujet dans un autre article. Les deux plus connus sont sûrement SVN et Git.

Et bien sûr, téléchargez tous les navigateurs web afin d’être certain que votre jeu fonctionne bien partout. Exemple de navigateurs : Mozilla Firefox (mon chouchou), Safari, Internet Explorer, Google Chrome ou Google Chromium, Opera… L’idéal serait d’installer des version différentes, notamment pour IE. Pour cela, vous pouvez soit utiliser plusieurs ordinateurs, soit  un système de dual bot (qui vous permet d’avoir deux (ou plus) OS sur votre ordinateurs).

Je n’en ai pas parlé, mais vous pouvez également utiliser un framwork pour votre jeu en ligne. Comme cette notion mérite approfondissement, je vous en parlerai dans un prochain billet.

 

Côté graphismes

Pour réaliser les graphismes (aussi bien le webdesign que les illustrations) vous allez avoir tout simplement besoin d’un logiciel de graphisme, tel que Gimp, Photoshop (payant, mais disponible gratuitement en version d’essai), Photofiltre… Là encore la liste est longue, à vous de voir ce que vous préférez et ce dont vous avez besoin.

Disposer d’un scanner et d’une tablette graphique vous permettra de dessiner sur papier puis de les importer directement dans votre logiciel de dessin, et ensuite de le coloriser au pinceau (cela s’appelle de la peinture digitale). A noter que vous pouvez utiliser la souris plutôt qu’une tablette graphique : ce sera moins cher, mais le résultat risque d’être moins bon (ou plus exactement, il vous faudra plus de travail pour parvenir au même résultat). Mais pour débuter, peut-être vaut-il mieux éviter d’investir dans des tonnes de matériels !

 

Côté communication

Pour communiquer avec votre équipe, je vous conseille :

• l’installation d’un wiki et/ou d’un forum privé (je préfère personnellement utiliser un forum, mais chacun ses goûts)
• peut-être même des réunions via skype ou msn
• un moyen de voir ce que les autres ont fait et ce qu’il nous reste à faire, c’est-à-dire un gestionnaire de taches (en logiciel ou en ligne, il en existe un très grand nombre ! Je ferai un article sur ce sujet dans les prochaines semaines)
• un système de bug tracker afin de faciliter le retour des bugs et pouvoir se répartir leur correction facilement.

Pour communiquer vers vos joueurs :

• là encore, un wiki et/ou un forum peuvent être utile
• un blog, pour donner les avancées de votre jeu
• vous pouvez aussi rendre accessible la page d’accueil de votre site internet ou bien rediriger vers un module de news afin de les tenir informés des avancées du jeu
• enfin, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, comme Facebook ou Twitter.

 

Et voilà, je pense avoir parlé de tous les outils indispensables pour créer un jeu dans de bonnes conditions. Si j’en ai oublié, n’hésitez pas à me le signaler via un commentaire :)
j’espère que cet article pourra vous aider !



4 Responses to Choisir les bon outils pour créer son jeu

  1. lolofast dit :

    Bon article j’attent les prochains (au passage je te suit sur twitter).

    • kawelo dit :

      Merci ! J’ai modifié ce matin l’article sur les différentes étapes de création d’un jeu en ligne. Il est maintenant plus complet et, je pense tout du moins, plus intéressant. N’hésite pas à me dire ce que tu en penses :)

  2. Xenos dit :

    EasyPHP n’est pas si mal du tout pour la plupart des utilisations; il est certes moins à jour que les autres solutions, mais c’est un « tout-en-un » très facile à prendre en main.
    Pour le FTP, il existe aussi un module firefox que j’apprécie beaucoupà: [url=https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/fireftp/]FireFTP [/url]
    A noter aussi, pour les deébuggages, la console mozilla (Ctrl+J) et [url=https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/firebug/]FireBug[/url]
    N’hésitez pas, également, à avoir un ami qui joue sur votre jeu même pendant le développement (c’est l’idéal), car ainsi, vous aurez des « retours-client » (l’impression des joueurs, c’est à dire le sentiment que ressentent ceux qui n’ont pas votre plaisir de coder) beaucoup plus rapides! Certes, le jeu n’est pas fonctionnel au début, mais en procédant ainsi, cela vous obligera:
    – A avancer par étape, et non à avancer 2 lignes de code sur chaque script
    – A faire des points d’avancement réguliers, qui permettent de savoir où vous en êtes (se dire « j’ai fait ca, c’est chouette! » plutôt que « il reste ça ça et ça, la barbe! »)
    – A avoir, donc, des retours-clients rapides et tôt (savoir qu’un truc sera inutile ou sale avant de le coder est mieux qu’après: vous ne perdez pas de temps)
    – A posséder un deuxième point de vue: les buggs se révèleront vite (adresse mail du type xxx.yyy@uuu.vvv.com qui ne passe pas car vous n’y aviez pas pensé, fonctionnalité inutiles ou manquantes…)

    Je conseil donc l’aide d’un joueur-test en continue, avant le premier release

  3. abdelazer dit :

    Pour la création des bases de données : MySQL Workbench. Je suis sous windows et c’est très bien comme logiciel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>